GRAPHENE ET  5G

GRAPHENE  AVEC LA 5G

Savez-vous pourquoi on continue de vous obliger à porter un masque alors que vous êtes vacciné, et il a été prouvé cent fois qu'il s'agit d'une protection illusoire contre les virus ?

La réponse est que tous les masques contiennent des nanoparticules d'oxyde de graphène qu'ils veulent que vous inhaliez.

Savez-vous pourquoi nous sommes toujours testés par PCR, alors qu'il a été dit cent fois que ce test n'est pas fiable à 95% ?

La réponse est que l'extrémité de l'écouvillon est chargée d'oxyde de nanoparticules de graphène qui pénètre directement dans le cerveau.

Savez-vous vraiment pourquoi ils veulent vacciner tout le monde ?

Parce que les (soi-disant) vaccins à ARNm sont bourrés de nanoparticules d'oxyde de graphène qui feront de vous une antenne ambulante et renforceront le travail et la diffusion de (...) HYDROGEL DARPA.

Savez-vous vraiment pourquoi ils veulent nous revacciner tous les 6 mois contre d'hypothétiques "nouvelles variantes" (de la grippe) ?

Pour recharger le graphène, que, contrairement à ce que certains prétendent, le corps élimine petit à petit.

Enfin, saviez-vous que les sportifs de haut niveau perdent 10 à 20 % de leurs performances après une vaccination par « ARNm » ?

Découvrir la vérité 

J'avais déjà signalé les centaines de témoignages curieux sur Internet de personnes vaccinées qui "collent" magnétiquement de petits objets en fer ou en inox au site d'injection - ce n'est pas un truc ou un gag magique burlesque.

Le site d'Orwell City a été le premier à signaler la présence d'oxyde de graphène dans des injections, des masques et des tests, grâce à ses traductions en anglais du site The Fifth Column, qui a mis en ligne une vidéo récapitulative intitulée "l'arme du crime parfaite" sur Rumble.

La Quinta Columna résume les résultats des recherches du Dr José Luis Sevillano au cours de la dernière année et demie, mais surtout au cours des derniers mois, puisqu'il a pu mesurer, à l'aide de teslomètres, magnétomètres, etc., le champ magnétique ou des phénomènes pseudo-magnétiques que les gens acquièrent après l'inoculation, et le stockage d'énergie à certains endroits, comme le front, qui peut être mesuré avec un multimètre.

Il s'est avéré que ceux inoculés, en plus d'être fortement magnétiques, deviennent des supraconducteurs électriques. C'est ce dernier aspect qui a conduit les recherches du Dr Luis Sevillano à analyser des échantillons de flacons de vaccins au graphène, qui est en principe un supraconducteur industriel utilisé pour stocker et condenser l'énergie électrique. Cette preuve a été confirmée par la spectroscopie UV, la microscopie électronique et les fréquences électromagnétiques.

La société NANOGRAFI a admis que l'oxyde de graphène est présent dans les masques, les tests PCR, les tests antigéniques, l'hydrogel, mais aussi dans les vaccins contre la grippe, ainsi que dans le spray vaccinal intranasal turc.

Par coïncidence, le marché des nanoparticules d'oxyde de graphène s'est envolé lors du déclenchement de l'alerte Covid en décembre 2019 et janvier 2020, mais aussi lors de la précédente campagne de vaccination contre la grippe, notamment à Wuhan et dans le nord de l'Italie.

Dommages possibles au corps des "ARNm" vaccinés 

L'équipe a ensuite étudié la toxicité spécifique de l'oxyde de nano-graphène, ce qui nous ramène à l'arrière-plan des effets indésirables connus associés à la vaccination à la mode - pour rappel :

Double pneumonie, surtout par inhalation.

Effondrement du système immunitaire.

Goût métallique en bouche.

Inflammations multiples.

Inflammation des muqueuses.

Des milliers de mini caillots circulant dans le sang.

Mouvements incontrôlables.

Myocardite et péricardite, éventuellement irréversibles.

Perte d'odorat et de goût.

Et, surtout, une thrombose soudaine et imprévisible qui peut provoquer :

Aphasie,

Un AVC mortel,

Cécité d'un ou des deux yeux,

Embolie cardiaque mortelle,

Embolie pulmonaire mortelle,

Paralysie,

Surdité dans une ou les deux oreilles.

Glutathion : solution à l'oxyde de graphène ?

Le GLUTATHION est un puissant antioxydant synthétisé par le sang, qui neutralise les radicaux libres, les peroxydants et toutes les toxines qui pénètrent dans l'organisme. Il s'avère qu'il détruit également l'oxyde de graphène avec des nanoparticules, mais seulement s'il est présent en quantité suffisante ; sinon, le graphène va le manger, c'est donc un vrai combat qui a lieu !

Et c'est là que nous pouvons aider l'organisme en apportant du L-glutathion externe, ou mieux encore, la N-acétylcystéine qui en est le précurseur.

En fait, des chercheurs espagnols ont découvert qu'il y avait quelque 300 études cliniques sur l'utilisation de la N-acétylcystéine par certains hôpitaux et universités avec des résultats incroyables. Par exemple, 100 patients qui mouraient d'une double pneumonie ont été sauvés dans l'heure qui a suivi l'administration intraveineuse de glutathion ou de N-acétylcystéine.

Malheureusement, le problème avec l'apport externe de glutathion est que sa synthèse nécessite de grandes quantités de lait, qui est, comme nous le savons, du sang transformé. On parle de 600 litres de lait pour obtenir 1 litre de glutathion, ce qui le rend très cher, et aussi sa conservation est éphémère.

Il est donc préférable de prendre de la N-acétylcystéine (NAC 200 mg), un acide aminé soufré hautement biodisponible, que l'on trouve facilement sur Internet ou en parapharmacie - sans ordonnance, car il n'est pas considéré comme un médicament mais comme un complément alimentaire : 1 sachet 3 fois par jour pour l'adulte - traitement de 8 à 10 jours maximum.

A noter également qu'à partir de 60 ans, le sang produit de moins en moins de glutathion. C'est pourquoi les personnes âgées sont les plus touchées par la vaccination. Mais cela est également vrai pour les personnes obèses de tous âges. En revanche, normalement, les enfants qui produisent abondamment sont peu touchés... quand l'avalanche de vaccins du calendrier vaccinal n'a pas trop abîmé leurs défenses immunitaires élargies.

Le "roman" des "variantes

On nous parle maintenant d'une 3e puis d'une 4e vague, etc., bref une histoire sans fin, qui justifie de nouvelles privations de liberté et de nouvelles vaccinations soi-disant adaptées. De plus, il est communément entendu par des personnalités médicales sincères que les soi-disant variants sont générés par les vaccins. Ils sont sur la bonne voie, mais il leur manque une pièce du puzzle.

A noter que les personnes saines ayant passé avec succès le test de la première vague, vaccinées, semi-vaccinées ou non, sont celles dont le glutathion était suffisamment abondant pour éliminer progressivement le graphène - le seul but du nouveau vaccin n'est pas de protéger contre un variant qui n'est en réalité qu'un simple rhume ou une grippe, mais pour effectuer un rechargement majeur d'oxyde de graphène et donc une nouvelle attaque contre des individus "résistants", dont les dommages seront imputés à un virus fantôme de plus en plus nocif.

Pourquoi la 5G ?

Il y a plus. L'establishment criminel voulait avoir toutes les chances de succès dans son sinistre travail en jouant avec la fréquence de résonance de l'oxyde de graphène, techniquement appelée la "bande d'absorption électronique", afin de l'imiter et de la transformer en quelque chose d'encore plus nocif contre le glutathion. Cette émulation va être initiée par la 5G - et c'est pourquoi, contre toutes les mises en garde et réticences de toutes parts, la prolifération des antennes va bon train comme si de rien n'était.

Janvier 2020 a été un gros test à Wuhan, alors que :

Une campagne de "vaccination" contre la grippe avait précédé (pour charger les gens avec du graphène).

Plus de 10 000 antennes relais 5G avaient été installées.

Le jour J de la déclaration de la catastrophe de la pandémie de chova, prétendument due à une fuite accidentelle du laboratoire P4 et à une histoire chinoise de pangolins et de chauves-souris, l'allumage du réseau 5G a eu lieu au même moment.

Rappelez-vous les personnes apparemment non malades qui sont tombées mortes dans la rue (ce n'était pas un coup monté).

À l'époque, je parlais de la fréquence de résonance de 60 gigahertz de la 5G rendant l'oxygène ambiant partiellement inaccessible à l'hémoglobine sanguine - cela devait être vrai, mais ni moi ni personne d'autre ne savions à l'époque de l'existence supplémentaire du graphène (la ceinture et les bretelles. ..).

Le but de tout le montage était de faire croire au monde que l'ennemi fatal était un nouveau virus pour détourner l'attention de la vraie corrélation : "oxyde de graphène/5G" - cela a parfaitement fonctionné, même parmi les scientifiques... du grand art dans le crime parfait !

Toutes les incompétences apparentes des 18 derniers mois sont maintenant clairement expliquées.

Ceux qui ne croient toujours pas, après cette lecture, que nous sommes sous les griffes du plus grand mensonge de tous les temps pour sécuriser le plan de dépeuplement de l'humanité envisagé par le plan Blue Beam des Illuminati (voir sur Internet), ont chaque droit consciemment.

Jésus avait raison [bien sûr !], quand il a dit :

""Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des Cieux est à eux".

C'était vrai en son temps pour les fins de vie.